Bienvenue

Intégrer ici une courte prez' du fofo (âge limite, type de forum...)

Liens utiles

Effectifs

Groupe 1 x ... membre(s)
Groupe 2 x ... membre(s)
Groupe 3 x ... membre(s)
Groupe 4 x ... membre(s)

Rumeurs

Cette boîte peut servir à mettre des rumeurs, des nouvelles, expliquer une situation IRP...
La partie "membre du mois" peut être remplacée par "membres du staff" o/

Membres du mois

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 15
Date d'inscription : 07/06/2018

Admin

MessageSujet: Contexte   Dim 9 Déc - 12:25


L'histoire d'un stupide jeu.


J'étais allongé sur mon lit, la tête posée sur l'oreiller en contemplant avec admiration la boîte, encore couverte de son film plastique, de mon nouveau jeu vidéo. Il semblait prometteur. Cursed Dream. Quand j'ai vu la publicité passée à la télévision, je n'ai pas pu résister, il fallait que je cours l'acheté. "Oserez-vous passer de l'autre côté ?" Vu les images, je pensais que c'était surement un jeu en rapport avec la mort et le reste. Je ne savais pas encore à quel point je me trompais, mais en attendant, je me décidais enfin à retirer l'emballage de la boîte et sortir de mon lit. Je marchais donc vers mon bureau où se trouvait mon superbe, que dis-je, mon MAGNIFIQUE ordinateur. J'ouvrais soigneusement la boîte, enlevait avec délicatesse le CD, le tenant du bout des doigts avant de le poser sur mon lecteur et appuyer sur un petit bouton pour que celui-ci se referme.

Il ne me restait plus qu'à attendre. Je m'asseyais confortablement face à mon écran, le regard rivé sur celui-ci, je combattais la fatigue, attrapant ma tasse de café d'une main, cliquetant avec ma souris de l'autre. Je buvais assez pour rester en forme quelques dizaines de minutes pendant que le jeu chargeait. L'attente était insoutenable. L'installation dix fois trop longue.
"Dépêches-toi de te lancer..." murmurais-je.

Enfin, une nouvelle image apparut. Un fond d'arbres grisâtres et en gros, le titre du jeu. Avec une petite case en dessous et une indication.
"Entrez votre nom et votre prénom :"
Mes doigts pianotaient sur le clavier, inscrivant au fur et à mesure : KIZARU Hiro.
J'appuyais directement sur la touche Enter. Soudain. Une page blanche s'afficha.
"ERROR 500 - INTERNAL SERVER ERROR "

Mes yeux exorbités restèrent fixés sur cette page, qui ne voulait pas disparaître même quand je frappais sur ma souris pour qu'elle s'en aille.
"Mais tu vas dégager ?!!!! J'ai pas liquidé mes économies pour ça quand même ?!" Criais-je, tapant mon poing sur le bureau.
Soudain, alors que je m'énervais tout seul, la page clignotait. Après, plus rien. Le néant. Le trou total. Ou du moins, jusqu’à ce que je rouvre mes yeux. J'étais allongé sur le sol. Tout autour de moi était sombre. Sauf moi. Il y avait un faisceau de lumière qui s'abattait sur moi, j'avais plus l'impression d'être touché par la grâce Divine qu'autre chose. Tandis que mes yeux s'habituaient à l'obscurité, une voix, un peu robotique, semblait s'adresser à moi.

"Bienvenue dans le monde de Cursed Dream étranger. Vous venez de passer de l'autre côté."

C'était ça. Passer de l'autre côté. Je ne savais pas si j'étais mort ou si je rêvais seulement, mais je préférais attendre plutôt que paniquer directement.

" Vous vous appelez donc Hiro Kizuna, c'est bien ça ?
- H-Heu oui...
- Vous ne serez pas déçu de votre achat, monsieur. "
Répondit cette même voix, avec un rire plutôt sinistre.

La lumière sous mes pieds disparue tout à coup, et le sol semblait se dérober sous mes pas. Je me sentais tomber, sombrant peu à peu dans le vide, hurlant comme un fou même si personne ne pouvait m'entendre. Et plus les secondes passaient, plus j'avais froid. Froid et peur. J'apercevais enfin des arbres. Des arbres gelés et un sol couvert de neige. Je pensais que ma chute serait violente et que j'allais m'écraser sur le sol mais mon corps me parut plus léger et la vitesse à laquelle je tombais diminua de plus en plus, si bien que j'atterris sur mes pieds avec douceur.

"Vous voilà dans la forêt givrée, du pays d'Alaskys. Un des nombreux lieux du monde de Cursed Dream. Pour évoluer dans ce monde, vous allez recevoir une sorte de "don". Faites-en bon usage. N'oubliez pas, vous n'avez qu'une seule vie..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immersion.forumactif.com
Messages : 15
Date d'inscription : 07/06/2018

Admin

MessageSujet: Re: Contexte   Dim 9 Déc - 12:25


Votre arrivée.


Voici quelques précisions quant à votre arrivée dans le monde de Cursed Dream.

Décor ► La forêt givrée du Royaume d'Alaskys est une étendue d'arbres morts, d'un gris sombre. Il neige constamment et le sol est en majorité givrée. Dans votre marche, vous pouvez tomber sur quelques cabanes abandonnées, faites pour la plupart de bois. Une épaisse couche de givre couvre les lacs. Et ce paysage hivernal se répète une immense distance.

_______________

Vous venez de tomber dans cet endroit où il fait froid. D'un coup, vous entendez une petite sonnerie, et une voix semble vous crier : "Vous venez d'acquérir un don ! Il ne vous reste plus qu'a le découvrir !". Car oui, vous le livrez d'un coup, ça n'aurait pas été drôle.
Mais on ne vous laisse pas le temps de réfléchir à ce que vous venez d'entendre. Vous apercevez, face à vous, une icône, avec un sac, et un texte à côté.
"Vous venez d'obtenir un sac en toile ringard."
Votre curiosité vous démange, évidemment, alors vous touchez cette icône, et d'un coup, elle se met à clignoter, et un sac tombe à vos pieds.
Vous comprenez enfin que dès que vous toucher une icône, le sujet de celle-ci apparaît comme par magie.
Mais dès que vous avez appuyé sur l'icône, une autre apparaît.
"Vous venez d'obtenir une pomme bien juteuse. Celle-ci a été placée dans votre inventaire."
Votre cerveau pas très évolué pense donc qu'il vous faut encore appuyer sur l'icone, ce que vous faites. Mais rien ne se passe. Car, comme un(e) idiot(e), vous n'avez pas bien lu la fin de la phrase. La pomme était déjà placée dans votre inventaire.
Vous pensiez tout de même recevoir quelque chose de plus consistant. Mais tant pis pour vous ! Vous n'avez qu'à chasser. Au pire, vous pouvez simplement vous laisser mourir de faim, ce n'est surement pas une grande perte.

[ Votre arrivée ne s'est surement pas passée comme ça. Mais voyez cela comme un exemple, histoire de vous expliquer le principe des icônes et de l'apparition du don.]

<

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immersion.forumactif.com
Messages : 15
Date d'inscription : 07/06/2018

Admin

MessageSujet: Re: Contexte   Dim 9 Déc - 12:26


Je ne comprends rien à ce jeu, moi !


Voici quelques questions qui ont été posées à propos du contexte.



• Une fois dans le jeu, est-ce que le personnage garde la même apparence et les mêmes habits qu'ils portait auparavant ?
Alors, oui. Normalement, votre personnage à la même apparence et il garde les habits qu'il portait en installant le jeu et les objets qu'il tenait au moment où il fut téléporté dans le jeu. Il est possible de rajouter des tatouages ou des marques, mais sans en abuser.

• A quoi servent les groupes Fly/Spark/Wave/Flora ?
Ils serviront lors de l'installation de la cité principale qui permettra aux personnages d'obtenir une chambre et d'avoir un dortoir pour leur groupe. Ils servent aussi pour les tournois, qui opposeront les groupes.

• Est-ce que les personnages ont des compétences ou des capacités autres que leurs pouvoirs ?
Non. Du moins, pas vraiment. Votre personnage peut savoir se battre, être fort en arts martiaux, savoir combattre à l'épée grâce à ses cours d'escrime mais ce n'est pas parce qu'il débarque dans le jeu qu'il est touché par la Grace Divine et obtient une centaine de capacités. Votre personnage à un pouvoir et peut-être des armes, qu'il obtiendra lors de certains évènements, mais c'est tout.

• Quand le personnage obtient son don, est-ce qu'il le maîtrise au maximum ?
Bien sûr que non. Votre personnage ne connaît même pas son don. L'apparition se fait sur un coup de chance ou par peur, par exemple. Après, il doit apprendre seul à le maîtriser et à s'en servir quand il le souhaite. Plus le pouvoir évolue, plus il y a de possibilités avec celui-ci. Ne dévoilez pas tout d'un coup.

• Est-ce qu'il y avait des humains vivant dans Cursed Dream avant la sortie du jeu ?
Oui. Des personnages créés, qui pensent comme de vrais humains et se sentent comme de vrais humains. Ils n'ont pas de phrases prédéfinies et parlent comme vous et moi. (C'est la magie de Cursed Dream Very Happy)

• Y'a-t-il des confrontations entre humains et monstres ?
Oui. Enfin, c'est à vous d'imaginer le monstre et le combat lorsqu'il s'agit d'un rp privé. Restez plausible, un monstre gigantesque et super puissant vous battra à plate couture, alors évitez de rendre votre personnage hyper-méga-trop-fort.

La liste s'agrandira au fil du temps. x)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immersion.forumactif.com
Messages : 15
Date d'inscription : 07/06/2018

Admin

MessageSujet: Re: Contexte   Dim 9 Déc - 12:28



Contexte 0.5 : La lettre

Il est onze heures. J'entends la petite camionnette du facteur qui vient déposer mon courrier. Je guette son départ derrière la vitre du salon, caché derrière le rideau en satin. Lorsque le véhicule ne devient qu'un point jaune dans le fond de l'allée, je sors chercher les multiples lettres et les prospectus divers. Tout en rebroussant chemin, je commence à consulter quelques enveloppes avant d'aller m'installer sur la table de la salle à manger. J'éloigne les factures, les laissant pour plus tard. Je jette un léger coup d’œil aux pubs que les magasins m'envoient, sans grand intérêt. Soudain, une lettre attire mon attention. Une jolie lettre argentée, fermée par un cachet de cire cerné par un ruban doré. Je me dis qu'il y a surement une erreur mais pourtant, j'aperçois mon nom et mon adresse. Cette lettre m'intrigue. Je l'ouvre sans plus attendre et lis à voix haute, comme à mon habitude.

« Madame Elizabeth Lodge, veuillez lire cette lettre dans son intégralité. Ceci n'est en aucun cas une farce, une arnaque ou quoi que ce soit d'autre. Il s'agit là d'un avertissement. Prenez ou non au sérieux celui-ci, à vos risques et périls. »


Je m'arrête sur une phrase, juste en dessous, centrée et écrite en majuscules. Il s'agit d'une phrase latine, je tente de la lire en faisant attention à la prononciation.

contra pugnent

Je n'en crois pas mes yeux. Les lettres semblent s'illuminer. Je me dis que je n'ai surement pas assez dormi mais pourtant, cette faible lumière attire ma curiosité. Celle-ci s'estompe au bout de quelques secondes pour me laisser finir de lire la lettre.

« Désormais, vous êtes en danger. Croyez-le ou non, vous risquez d'être pris pour cible. Il n'y a qu'un lieu qui puisse vous sauver. Pour vous y rendre, rien de plus simple : d'ici vingt-quatre heures, vous allez recevoir une seconde lettre avec les indications nécessaires pour rejoindre ce lieu. Nous ne pouvons pas vous en communiquer davantage pour le moment. »

Je ne sais pas dans quoi je me suis embarqué. Je pense que s'il n'y avait pas eu cette étrange réaction après la lecture de cette fichue phrase, je n'aurais pas cru en ces mots. Pourtant, je commence à être inquiète. Je cogite toute la journée, essayant de me persuader que se n'était qu'une hallucination de mon esprit.

À mon réveil, je consulte l'horloge avec inquiétude. Onze heures. Je prends une grande inspiration et observe par la fenêtre le facteur. Je ne le laisse pas terminer que déjà, je me rue hors de chez moi, en peignoir, lui quémandant la lettre. Il fut assez surpris mais me la tendit. Je déchire le papier sans plus attendre et écrit les coordonnés sur mon bras.

« Rendez-vous à Greenport, plus précisément au port de Greenport. Longez celui-ci. A son bout, trouvez l'embarcation N°186, Aer. Montez dans l'embarcation et laissez-vous porter par les vagues.»


Je ne sais pas si je dois faire confiance à de simples indications. Greenport se trouve à environ deux heures et demie de New York. Je n'ai rien à perdre. Je prends un sac, y mets quelques affaires, me prépare et prends la route. Je me sens idiote de croire à ça mais j'ai peur.

J'arrive à Greenport, suis les indications et tombe sur une petite plaque de cuivre avec inscrit : "Aer, n°186." C'est une petite barque en bois, surement peu solide. Je pose d'abord mon sac pour voir si l'embarcation tient le coup. C'est apparemment le cas. J'y mets une jambe, puis l'autre et m'installe. Ensuite, je retire le nœud qui l'attache et soudainement, la petite barque s'emballe et commence à avancer. Je suis prise de panique. Il n'y a pas beaucoup de vagues et pourtant, nous allons vite. Je m'accroche à mon sac, de peur de chavirer. Au bout de quelques minutes, j'ouïs un son de cloche. Une douce mélodie qui résonne dans mes oreilles. Je sens mes paupières s'alourdir. Je lutte pour rester éveillée mais rien n'y faisait, je m'endors.

Je reprends connaissance lentement, me redressant en observant autour de moi. Une plage, simple. Je me relève, la barque est à côté de moi. Je prends mon sac et avance de quelques pas. Je ressens une légère douleur au bras, comme après une piqûre. Je relève la manche et inspecte un petit point rouge placé sur une veine proéminente. Je ne prête pas vraiment attention à ce qui est pour moi un léger détail à ce moment-là. Inspectant l'horizon du regard, j'aperçois une pancarte où est inscrit : "Vous êtes bien arrivé à destination."




lumière, s'il vous plait.



Vous êtes donc arrivé sur une île. (si vous n'aviez pas encore remarqué.)
Personne ne sait où se trouve l'île d'Eriel géographiquement.
L'île est fermée. Une fois sur la plage il impossible d'aller dans l'eau, l'île est entourée d'un mur invisible, vous êtes coincé ici.
Vous avez pu emporter avec vous dix objets soient dans un sac, soit dans vos poches. Il est possible que certains objets vous aient été retirés.
Dans votre sac/vos poches, vous pourrez trouver une amulette, plutôt ancienne, avec quelques espaces creux. Vous ne savez pas à quoi elle vous servira.
Vous avez un petit bracelet de la couleur de votre groupe accroché au poignet.
Cette légère douleur au bras n'est autre qu'une piqûre que l'on vous a faite lors de votre sommeil. Pourrez-vous faire le lien entre cette piqure et l'apparition de votre don ?
Il y a un monde parallèle à Eriel qui se nomme Cahan. Il est accessible en touchant un miroir. Car oui, ici, vous pouvez traverser les miroirs.
Toucher la glace du bout des doigts et ils s'enfonceront progressivement avant que vous n'y entriez votre corps.

Mais ne vous approchez pas trop des miroirs, qui sait ce qui peut en sortir...
Vous ne savez pas dans quoi vous vous embarquez ni dans quel endroit vous venez d’atterrir. La seule certitude que vous avez, c'est que jamais, vous ne rentrerez chez vous.
[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://immersion.forumactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Contexte   

Revenir en haut Aller en bas
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte évolutif
» Le Contexte du RPG
» Contexte & Saison 1
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde
» Contexte de TMR [Labyrinthe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immersion :: Game Guide-
Plus ? Vous ?